Accueil ::> Enseignements ::> Enseignements collège général ::> Arts plastiques ::> PAYSAGES... une exposition de Françoise PACE à la GALERIE RACINE

PAYSAGES... une exposition de Françoise PACE à la GALERIE RACINE

samedi 21 février 2015, par Nasschaert.


Pour sa septième année d’existence, la GALERIE RACINE sera heureuse de recevoir et de présenter aux collégiens (d’une manière plus large, à tous les scolaires volontaires) les travaux de l’artiste Françoise PACE.

"Paysages...", c’est le titre que nous avons choisi pour cette nouvelle exposition puisque c’est le point central de la pratique ( picturale, photographique, graphique) de l’artiste.

Texte d’introduction au travail de Françoise :

« L’art ne dit pas le visible, il rend visible  » nous disait Paul Klee. Les travaux plastiques de Françoise PACE participent de cet élan. Qu’ils soient graphiques – «  chemins creux », « rond-points »-, picturaux - «  jardin de ma mère », «  paysage-vapeurs », photographiques, un seul mot les nomme : paysage.
« Le paysage est notre tout, et nous sommes son centre...il se déploie pour mieux s’y sentir seul. J’y choisi ma place, mon espace, ma vue, ma vision » livre Françoise PACE.
Une vision qui se dit dans l’oeuvre, dans les œuvres, par le geste, le corps, qui, dans ses grands lavis* va imprégner par passes, couches successives un papier choisi avec soin, jusqu’à faire émerger ces formes, à la fois massives et flottantes, à jamais humides, sous un horizon souvent haut.
Ou bien encore, par cette écriture, précise, nerveuse, incisive qui dira, en quelques signes de mine de plomb, la percée d’un chemin broussailleux et son appel à s’y engouffrer, au moins du regard.
S’il est des paysages ici, ceux d’encre paraissent « évanescents, lointains, presque inaccessibles, … symbolisant un ailleurs » à la manière des paysages d’arrière-plan de la Renaissance italienne fait remarquer Nicole Zapata.
Aussi, plus que la simple transcription* sur la toile d’une réalité extérieure, c’est plus à un voyage que nous invite le travail de Françoise Pacé, tout baigné qu’il est de pensées, de philosophies, « d’écritures » orientales … un voyage vers soi, sur soi, qui interroge notre relation au monde qui nous entoure, notre capacité à le raconter, à la comprendre ( dans l’étymologie, prendre avec soi ).Un voyage quasi-immobile, où nous ne serions plus en face, ni au-dedans, mais durant lequel nous deviendrions nous-mêmes « paysages ».

Y.NASSCHAERT, professeur d’arts plastiques

Voir en ligne : le site de l’artiste Françoise PACE, bientôt à la GALERIE RACINE